Sumatra - Indonésie 2013

19 février 2014

On the road.... again, again, again....

Sumatra du Sud au Nord, c'est 112 heures de bus. Ceux-ci sont plus ou moins confortables. Nous avons parfois voyagé en minibus privé, parfois en voiture, parfois en bus de "ligne" aux sièges défoncés, aux suspension inexistantes et en compagnie de drôle de personnages. Lors de nos trajets, les rencontres ont été multiples, cocasses mais presque toujours sympas.

Les voyages en bus nous ont permis de faire d'étonnante rencontre, de nous mêler à la population locale, d'avoir de nombreuses frayeurs mais surtout de voir de magnifiques payasages.

Il est toutefois important de relever que la conduite Indonésienne est, disons surprenante mais normale quoi! Coups de klaxon, dépassements sans visibilité, usagers de la route se promenant sans éclairage au milieu de la nuit, freins couinant, crevaisons de pneu intempestives,... en bref la loi du plus gros règne sur les routes Indonésiennes. Il faut avoir le coeur bien accroché, ou être un peu suicidaire ou alors ne surtout pas réfléchir et fermer les yeux.

Ce que dit le Lonely Planet: "Le bus est le moyen de transport le plus courant à Sumatra et, souvent, le seul pour aller d'une ville à l'autre. Pour autant, le confort et la ponctualité laisse à désirer. Le principal axe routier, la Trans-Sumatra, n'est guère plus qu'une piste dans la jungle. Durant la saison des pluies, les ponts sont emportés et les coulées de boues qui bloquent la route n'ont rien d'extraordinaire. Les bus varient des boîtes à sardines économiques aux véhicules modernes climatisés". Croyez-nous, expérience faite le LP n'a pas tort...

Quelques photos prises durant le trajet Bengkulu - Padang

on the road

on the road 2

on the road 3

on the road 4

on the road 5

on the road 6

on the road 7

on the road 8

on the road 9

on the road 10

on the road 11

Posté par Isastelle à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 novembre 2013

Notre voyage en chiffres

Jours: 56

 

Heures de trajet: 151 heures au total du 17.09 au 11.11.2013

Genève - Jakarta ( avion) => 19 heures

Jakarta - Bandar Lampung => 7 heures, 235km

Bandar Lampung - Bengkulu => 11 heures et 30 minutes, 570km

Bengkulu - Padang => 18 heures, 715km

Padang - Nagari Sungai Pinang => 1 heure et 30 minutes, 40km

Nagari Sungai Pinang - Bukittinggi => 4 heures et 30 minutes, 130km

Bukittinggi - Danau Maninjau => 2 heures, 30km

Danau Maninjau - Bukittinggi => 2 heures, 30km

Bukittinggi - Harau Vallée => 2 heures, 50km

Harau Vallée - Bukittinggi => 3 heures, 50km

Bukittinggi - Parapat => 24 heures*, 490km

Parapat - Tuk-Tuk => 30 minutes

Tuk-Tuk - Ketambe => 14 heures*, 270km

Ketambe - Berastagi => 8 heures, 180km

Berastagi - Jakarta via Medan (avion) => 14 heures*

Jakarta - Genève => 19 heures

 

Distance parcourue sur Sumatra en bus/ minibus: approximativement 2860 km

 

Poids du sac: environ 11 kg chacune

 

 

Posté par Isastelle à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2013

Berastagi (05.11 - 08.11.2013)

Les négociants de l'époque coloniale grimpaient dans les collines afin de fuir la chaleur de Medan. C'est ainsi qu'ils construisirent une villégiature champêtre où se trouve actuellement la ville de Berastagi ou Brastagi.

Berastagi est un bourg agricole de 46'700 habitants,  perché à 13000 mètre d'altitude parmi les volcans. Au-delà de la ville, s'étendent les champs verdoyants des hauts plateaux karo, dominés par deux volcans: le Gunung Sinabung à l'ouest (en éruption lors de notre passage) et le Gunung Sibayak au nord. Chacun de ces volcans peuvent être gravit en une journée.

Berastagi

 

Brastagi 1

Brastagi 2

 

 

Gunung Sinabung (2450m)

Sinabung 1

Sinabung 2

Sinabung 3

Sinabung 4

Sinabung 6

Sinabung 7

Sinabung 8

Sinabung 9

Sinabung 5

Gunung Sibayak (2094m)

Nous avons tenté de faire l'ascension de ce volcan. Le personnel de l'hôtel nous a dessiné une carte afin que nous puissions nous y rendre. Malheureusement après 2h30 de marche à la montée, nous n'avons jamais trouvé le chemin menant au cratère car la sympathique patronne de notre guesthouse avait omis de nous expliquer comment le trouver. Ce fût tout de même une jolie promenade.

Sibayak 1

Sibayak 2

Sibayak 3

Sibayak 4

Sibayak 5

Sibayak 6

Sibayak 7

Sibayak 8

Logement

Durant notre séjour à Berastagi, nous avons logé au Losmen Sibayak Guesthouse situé sur la Jalan Veteran. Les chambres sont bon marché (75'000Rp) mais tout de même un peu décrépie et disposent d'une salle de bain. Toutefois à ce prix là il ne faut pas s'attendre à avoir de l'eau chaude. En revanche, l'accueil est chaleureux et le personnel très sympathique et serviable.

Dans le Lonely Planet, on peut lire que les jolies chambres à prix modiques et l'intérieur typique d'une maison indonésienne donnent l'impression de séjourner chez l'habitant.

Voici notre chambre

Chambre 1

+ photo Estelle

 

Extrait du carnet de route d'Isa:

Durant le trajet Kutacane - Berastagi rien de transcendant, comme d'habitude des bosses, des trous, des dépassements fous, des croisements au milimètre. Plus on avance, plus le payasage est poussièreux. La végétation est recouverte d'un truc gris, c'est étrange. Je respire aussi bizarrement, j'ai l'impression de manquer d'air, cela dure un moment. Puis je commence à apercevoir plein de gens qui portent un masque. Etrange? Le Sinabung serait-il à nouveau en éruption? Il est entré en éruption le 16 septembre, un jour avant notre départ pour l'Indonésie, puis il a redonné signes de vie lors de notre séjour à Bukittinggi, puis à nouveau la semaine passée selon le Suédois loggoréhique rencontré à Ketambe. On avance encore, puis la poussière disparaît. Traditionnelle pause makan-minum bien sûr. Puis c'est repartit, trou, bosse, dépassement fou, klaxon,... Soudain on aperçoit le fameux Sinabung, il est un peu dans les nuages, la route le contourne et à un moment un immence panache de fumée s'élève, il entre en éruption. C'est magnifique. Le chauffeur de bus s'arrête afin que nous puissions voir l'éruption. Il sort et court à ma fenêtre pour me dire "Look, look!". Les locaux sont en pleine extase, ils sont ébahis. Nous, on ne se rend pas bien compte de la chance que nous avons d'assister à ce spectacle. Trente minutes plus tard, nous voilà à Berastagi. Le chauffeur de bus ne pige rien, comme d'habitude, et ne nous pose pas au bon endroit mais pas grave on a l'habitude. On arrive au Losmen Sibayak Guesthouse, l'accueil est super sympa. On hérite sûrement de la chambre la plus décrépie de la maison mais ça nous convient très bien. Seul point négatif, il fait un froid de canard à Berastagi, même les locaux portent des pulls en laine et donc sans eau chaude, il est pour moi impossible de me doucher. Tant pis ça attendra Jakarta.

 

Posté par Isastelle à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lac Toba - Ile Samosir - Tuk-Tuk (23.10 - 30.10.2013)

....

Posté par Isastelle à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ketambe (30.10 - 05.11.2013)

Ketambe est le principal centre touristique du parc national Gunung Leuser. C'est un petit village qui se résume à un arrêt de bus (enfin paraît) et quelques guesthouses.

Ketambe

Ketambe 1

Ketambe 2

Nous avons logé à la Friendship Guesthouse pour 50'000Rp la nuit avec salle de bain privée contenant des toilettes occidentales, incroyable pour ce prix là. Cette Guesthouse est situé au bord d'une rivière. Les chambres sont dans de petits bungalows colorés, dispersés dans un petit jardin. Le personnel y est très sympa, peut-être même un peu trop...

Friendship Guesthouse

Friendship 1

Friendship 2

Friendship 3

Friendship 4

Friendship 5

Friendship 6

Friendship 7

Friendship 8

Friendship 9

Friendship 10

Jungle Trek

Nous avons décidé de faire un trek dans la jungle d'une durée de 3 jours et de 2 nuits. La guesthouse nous a fournit un guide (Putra 21 ans) assez sympathique, quoi que tout de même très jeune et peu expérimenté. Il a été très sympa durant notre trek mais personnellement j'aurais apprécié qu'il nous apprenne plus de choses sur la faune et la flore rencontrées dans la jungle. En revanche, ce guide est doté d'un don pour trouver les orang-outans et nous avons eu de nombreuses occasions de les observer. Finalement, on a passé 3 jours incroyables et on a surtout beaucoup rigolé.

Jungle 1

Jungle 2

Jungle 3

Jungle 4

Jungle 5

Jungle 6

Jungle 8

Jungle 9

Jungle 10

Jungle 11

Camps 1

Camps 2

Camps 3

Camps 4

Camps 5

Camps 6

jungle team

Singe 1

singe 2

Singe 3

Singe 4

Singe 5

 

Posté par Isastelle à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Nagari Sungai Pinang (29.09 - 07.10.2013)

8 nuits

Posté par Isastelle à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Padang ( 25.09 - 29.09.13)

Padang est une ville de 833'000 habitants. C'est la 3ème ville de Sumatra, coincée entre mer et montagnes. Elle est située sur l'une des zones les plus sismiques de la planète, à l'endroit où la plaque indo-australienne plonge sous la plaque eurasienne.

Un séisme dévastateur de magnitude 7.6 a frappé la ville en 2009, faisant plus de 1000 morts et détruisant  hôtels et édifices publics. D'autres tremblements de terre, en 2010 et 2012, ont fait moins de dégâts, mais la zone sismique à l'origine du tsunami de 2004 est toujours active.

Padang 1

Padang 2

Padang 3

Padang 4

Padang 5

Padang 6

Padang 7

Padang 8

Padang 9

Padang 10

Padang 11

Padang 14

Padang 15

Padang 16

Padang 17

Padang 18

Padang 19

Padang 20

Padang 21

 

Les Minangkabau

Les Minangkabau descendraient d'Alexandre le Grand; leurs ancêtres seraient arrivés à Sumatra conduits par le roi Dirajo. Confrontés à l'attaque imminente d'un roi javanais, les Minangkabau auraient ainsi proposé de remplacer la bataille entre les deux armées par un combat de buffles. Le moment venu, ils présentèrent un petit veau face à l'énorme buffle. Le prenant pour sa mère, le veau, dont les cornes avaient été munies de cornes métalliques acérées, se précipita pour le téter et lui lacéra le ventre. Lorsque le buffle s'effondra, les habitants crièrent "Minangkabau, minangkabau!" soit littéralement le buffle a gagné.

 

Adityawarman Museum

Ce musée construit selon la tradition mingkabau, possède un jardin, ainsi qu'une collection poussièreuse d'ojets détaillant chaque aspect de la vie quotidienne minangkabau.

Padang 13Padang 12

Posté par Isastelle à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bengkulu (23.09 - 25.09.2013)

Bandar Lampung - Bengkulu = 11h30 en mini-bus, 300'000Rp

 

Bengkulu est la province la plus enclavée de Sumatra car elle est coupée des autres par la chaîne des Bukit Barisan. Les touristes à s'y aventurer sont rares car à Bengkulu personne ne parle l'anglais. Bengkulu est une ville de 380'000 habitants. C'est la capitale de la province qui porte le même nom. Il y a quelques vestiges intéressants de l'époque coloniales ainsi qu'une vaste plage.

Quelques photos de la ville

beng
beng2
beng3

 

Photos Estelle à suivre

 

Nous sommes arrivées à Bengkulu au milieu de la nuit. Nous avions réservé à l'avance un hôtel sélectionné dans le Lonely Planet; l'hôtel Vista. Selon le Lonely Planet, cet hôtel "loue des chambre très propres, d'un excellent rapport qualité/prix". A notre arrivée, nous avons été passablement surprises. La description de notre guide de voyage ne correspondait absolument pas à ce que nous avons trouvé dans cet hôtel. Notre chambre donnait sur la rue et les fenêtres ne se fermaient pas tout comme la porte qui ne se fermait que par un minuscule et frêle verrou. De plus, la propreté laissait vraiment à désirer. Sans compter que cette chambre et l'hôtel ne nous paraissent vraiment pas sur pour deux filles voyageant seules. Au vue de l'heure tardive, nous avons tout de même dormi dans cet hôtel en prévoyant de trouver mieux le lendemain.

Nous avons ainsi passé le reste de notre séjour à Bengkulu à l'hôtel Samudera Dwinka, certes beaucoup plus cher mais aussi beaucoup plus calme, sur et accueillant.

 

Hôtel Vista

beng 4

 

Hôtel Samudera Dwinka

Samudera

 

Benteng Marlborough

C'est un ancien fort britannique perché sur une colline qui surplombe l'océan Indien. Il a été restauré et ouvert au publique en 1984 après avoir été occupé par l'armée indonésienne. En 1719, ce fort est le siège du pouvoir britannique. Il a été attaqué à deux reprises par des rebelles locaux, en 1719 puis par les Français en 1760. Dans ce fort on peut également voir l'endroit où les Hollandais ont emprisonné Sukarno durant son exil à Sumatra.

Fort 1
fort 2
fort3
fort4
fort5
fort6
fort 7
fort8

 

 

Posté par Isastelle à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bandar Lampung (20.09-22.09.2013)

Jakarta - Bandar Lampung en bus avec la compagnie Damri (210'000Rp/personne), bus climatisé avec Wifi et toilettes, départ de la gare de Gambir, durée 7 heures.

blog

 

Bandar Lamung est une ville de 850'000 habitants, 4ème ville de Sumatra. C'est la capitale administrative de la province de Lampung. Ce n'est pas une ville très touristique et il n'y a pas grand chose à faire.

A suivre photo de la ville par Estelle.

 

 

Nous avons passé 2 nuits à Bandar Lampung à l'Hôtel Andalas situé à la Jalan Raden Intan 89. Les chambres sont propres et confortables, elles disposent d'une douche avec eau chaude, bon rapport qualité prix (230'000Rp/ nuit avec petit déjeuner et Wifi). L'hôtel sert des repas succulents et bons marchés. Un des réceptionniste parle Anglais, chose rare au Sud de Sumatra.

Blog 1
blog 2
blog 5
blog 3
blog 4

Nous nous sommes un peu promené dans l'artère principale mais les trottoirs sont inexistants et la circulation y est très intense. Nous avons eu l'occasion d'aller à la gare routière de Rajabasa située à 10km de la ville en utilisant les transports publics, opelets. La gare routière est immense et il est difficile d'y trouver son chemin.

 

Extrait du carnet de route d'Isa: "21 septembre: Ce matin départ pour la gare routière afin de partir de cette ville moche où il n'y a rien à faire. Eh ben, c'est une sacré histoire de comprendre comment prendre l'opelet jusqu'à Rajabasa. Heureusement, le réceptionniste de l'hôtel nous explique comment procéder et le voiturier de l'hôtel nous aide à arrêter le bon bus. Rajabase est une gare routière immense et comme c'est l'habitude en Indonésie, rien n'est indiqué. Je demande où sont les compagnies de bus, réponse atas (en haut). On arrive dans un grand hall, qui comprend des dizaines de guichets, mais impossible de savoir quel guichet appartient à quelle compagnie. On entre dans un premier guichet, 5 locaux nous entourent, un premier nous propose des bus puis son ami/collègue (on saura jamais) arrive et prend le relais. Après négociations et discussions, on opte pour un transfert à Bengkulu en mini-bus. On ne sait pas trop à quoi s'attendre. On réussit tant bien que mal à retourner à notre hotel, toujours en opelet. Demain, 13h départ pour Bengkulu, 12h de trajet, où l'on espère pouvoir visiter un peu plus. Premières impressions concernant l'indonésie:il y a beaucoup de pollution, les gens rotent et se raclent le cou allègrement en public, il est très difficile, pour 2 européennes, de traverser la rue. Ici les gens se lancent devant les voitures et leur font signe de s'arrêtent, parfois les piétons errent entre les voies et l'intense traffic en attendant de pouvoir traverser, ça fait peur...."

Posté par Isastelle à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]